Vous avez aimé un événement ?

Vous aimeriez retrouver le nom des artistes ou des intervenants ? Retrouvez toutes les activités passées en sélectionnant ci-dessous à gauche le jour à partir duquel vous souhaitez que s’affichent les archives :

Sep
29
Sat
2018
FETE DE L’OLIVIER 2018 – 3ème festival des musiques arabes et méditerranéennes @ Salle de l'Alhambra
Sep 29 @ 16 h 00 – Sep 30 @ 2 h 00

3ème festival des musiques arabes et méditerranéennes

à l’Alhambra

Le 29 septembre 2018

 

 

16h30

Layla Darwiche

Contes (Liban/France)

Layla Darwiche est venue tout doucement au conte, après des études en langues orientales et une expérience de la scène à travers les danses traditionnelles du Maghreb. Elle est nourrie dès son enfance, à la source du conte traditionnel oriental par sa grand-mère libanaise et par son père Jihad Darwiche.

Que signifie « conteur » pour vous Layla Darwiche aujourd’hui ? Pour moi être conteuse c’est être une passeuse d’histoires et de mémoire. C’est être un maillon d’une chaine infinie qui a commencé bien avant moi et qui se poursuivra bien après. C’est aussi tenter de porter une parole universelle et collective. Le conte nous raconte, nous, êtres humains. Il nous rappelle ce que nous avons en commun, malgré nos différences de cultures, de langues ou de statut social.

18h30

Zafif

chant avec Dida
(Voix + piano)
Khalil Bensid
(Guembri + basse)
(Oud + Saz)
Youcef Debbab (Percussions)

Zafîf, traduit littéralement, de l’arabe « bruissement du vent », est un projet musical né d’une aventure amicale et artistique en plein cœur de Genève. Il traduit avant tout un besoin profond d’expression et de partage entre des musiciens qui déposent ensemble, en terre d’accueil helvétique, un bagage hétéroclite propre à chacun. Ses notes, ses arrangements et ses textes, tantôt en français, en arabe ou encore dans une langue imaginaire, transportent au-delà des identités figées. Zafîf n’est pas de la musique arabe traditionnelle, ne suit pas les règles rituelles des Gnawas, joue avec des teintes pop sans jamais s’y arrêter, pourrait s’apparenter à de l’ethno-jazz, sans s’y attarder. Il est le résultat naturel d’une immersion dans des héritages culturels diversifiés, ce qui crée instantanément une fréquence nouvelle, un souffle bienvenu dans un contexte ou l’étrange, l’autre, le passeur, a besoin de se relier, de se parler, de collaborer, d’échanger, et de se réapproprier les possibles, ensemble.

20h30

Musiciens d’Oman

9 musiciens de l’Opéra de Mascate
dont
Yacoub Al Harassi – Oud
Tarek Al Yacoubi –Percussion Tahra Al Baloushi – Violon
Maryam Al Mongi – Violoncelle

La musique omanie est située à un carrefour culturel entre l’Arabie, l’Afrique de l’Est, la Perse, le Balouchistan et le Portugal… Ce petit pays désertique et montagneux, aux longues côtes, abrite une riche variété de musique ; 130 styles (funun) ont été répertoriés. La rythmique y joue un rôle prépondérant avec des mesures allant jusqu’à 108 battements. La musique jouit en Oman d’une popularité sans égale et toute la population y participe activement. On y retrouve par ailleurs des caractéristiques similaires à celles de la musique yéménite. C’est la musique arabe classique qui fait office de musique savante avec sa théorie des maqamat. L’oud y est l’instrument de prédilection.

Au répertoire traditionnel Omani, les musiciens nous enchanterons avec les classiques de la musique arabe contemporaine d’Oum Kalthoum , de Mohamed Abdelwahab et d’autres.

22h30

Couscous Flamenco

Maroc – Andalousie

Couscous –Flamenco

(6 musiciens et une danseuse Flamenco.
Musique arabo-andalouse et flamenco)

ABDELHAMID AJBAR NEJJAR
ALBERTO FUNES ARJONA
MANUEL ÁNGEL MINGARRO OCETE
FATHI BEN YAKOUB
MOUHSSINE KORAICHI
KHALID AHABOUNE
IRENE RUEDA MUÑOZ Danseuse Flamenco

CusCus Flamenco est un groupe de musique andalouse / flamenco de la ville de Grenade, en Espagne. Le groupe est composé de musiciens marocains et espagnols, avec de nombreuses carrières dans diverses formations. Mené par Hamid Ajbar, chanteur et violoniste originaire de Chaouen au Maroc. ils partagent le même objectif d’explorer les traditions musicales d’Al-Andalus, à savoir la musique classique arabo-andalouse et flamenco. Ceux-ci partagent une origine commune, car ils proviennent du même endroit, à savoir la péninsule ibérique

24h à 2h.

DJ Yas

 

DJ Yasmine

Aux Platines DJ Yas , world musique pour danser

et clore la Fête en beauté


Restauration et Bar durant toute la fête.

 

BILLETERIE EN LIGNE

 

Orient meets Occident

Oct
9
Tue
2018
Le chant de Smyrne – Rencontre avec Roland Godel @ ICAM-L'Olivier
Oct 9 @ 18 h 30
Le 9 octobre 2018 à 18h30

 

Roland Godel présentera son roman historique

 

LE CHANT DE SMYRNE

 

Il y a cent ans, la fin tragique de la perle du Levant

 

la présentation sera suivie d’un verre de l’amitié

Roland Godel

Né à Genève, je grandis à cheval sur plusieurs univers de langues et de cultures – de l’Allemagne à l’Arménie, en passant par la Suisse et, plus tard, la Grèce.
Après avoir exercé durant seize ans la profession de journaliste, je passe de l’autre côté du miroir en devenant chargé de communication pour l’Etat de Genève. C’est à l’occasion de ce changement de cap que je me mets à écrire pour la jeunesse, profitant des commentaires perspicaces et critiques de mon fils Michel, puis de ma fille Anna. Entre-temps, mes enfants grandissent et cessent peu à peu de s’intéresser aux “histoires de papa”. Je m’affranchis d’eux et je continue à écrire. Pour les enfants et les adolescents. Pour les adultes aussi: début 2018, je publie mon premier roman “tous publics”, Le chant de Smyrne.

Mes récits et romans abordent des thèmes très divers, mais au coeur de toutes ces histoires, il y a toujours les individus avec leurs émotions, leurs valeurs, leurs failles et leurs forces, les relations complexes qu’ils ont entre eux, leur place dans la société et leur manière de concevoir la vie.
Si je devais dégager un fil rouge, je dirais que mes histoires laissent entendre qu’il faut se méfier des vérités univoques, parce que les choses de la vie sont le plus souvent équivoques, et que les réponses mesurées et durables à nos interrogations nécessitent qu’on ait le sens de la nuance, qu’on sache reconnaître divers points de vue, qu’on soit capable aussi d’accepter le doute et l’absence de certitude.

Ouvrages publiés

  • 2001 : La Trappe (OSL, Zurich)
  • 2003 : Le Voleur d’âmes (Loisirs et pédagogie, Lausanne)
  • 2004 : La Famille des cavernes (OSL, Zurich)
  • 2005 : Colère noire (OSL, Zurich)
  • 2006 : Hors jeu (Bayard/J’aime Lire, Paris)
  • 2006 : Les Petits Secrets de la Pension Mimosas (Cabédita, Bière)*
  • 2009 : La Sorcière de Porquerac (Seuil, Paris)**
  • 2010 : Prisonniers du chaos (Thierry Magnier, Paris)***
  • 2012 : J’ai heurté le derrière du Père Noël (Limonade, Trélex)
  • 2013 : Le Secret de mon père (Oskar Editions, Paris)****
  • 2013 : Pudubec m’a fait du bouche-à-bouche (Limonade, Trélex)
  • 2013 : La maîtresse a tenté de m’étrangler (Limonade, Trélex)
  • 2013 : Je me suis battu pour l’amour d’une princesse (Limonade, Trélex)
  • 2014 : Le Sens de l’honneur (Oskar Editions, Paris)
  • 2014 : Le Dernier rempart (Oskar Editions, Paris)
  • 2015 : Dans les yeux d’Anouch (Gallimard Jeunesse, Paris)*****
  • 2016 : J’ai osé dire non ! (Oskar Editions, Paris)******
  • 2018 : Le chant de Smyrne (L’Harmattan, Paris)
  • 2018 : Je ne suis pas ton esclave ! (Oskar Editions, Paris)

Publications magazines

  • 2004 : Hors jeu (J’aime Lire nº329, Bayard Presse)
  • 2007 : Un coup de génie (Moi je lis nº232, Milan Presse)
  • 2013 : Pas si moche que ça (Les p’tites sorcières nº150, Fleurus Presse)
  • 2013 Piège à touristes (Les p’tites sorcières nº152, Fleurus Presse)
  • 2015 : On va s’en sortir ! (J’aime Lire Max n°200, Bayard Presse)

Prix