La mélancolie du Maknine – Seham Boutata

L’Algérien est un éleveur d’oiseaux par tradition, et celui qui a sa préférence est sans aucun doute le chardonneret. Présent dans toutes les maisons, le maknine – de son petit nom algérien – est convoité depuis des générations pour son chant exceptionnel et sa beauté. Malheureusement, aujourd’hui, il ne vit presque plus à l’état sauvage : urbanisation, pesticides, chasse sans répit sont autant de causes de sa disparition. Seham Boutata est allée des deux côtés de la Méditerranée à la rencontre des membres de la ” confrérie du chardonneret “. Alors que l’animal se fait plus rare, la prégnance de la passion qu’il suscite dessine en miroir une société complexe. Ecoutons l’oiseau : aucun autre chant ne nous raconte mieux l’histoire de l’Algérie, de la colonisation aux mouvements de libération. Française d’origine algérienne, Seham Boutata a d’abord produit deux documentaires radiophoniques diffusés sur France Culture : Le Chant du chardonneret, dans l’émission ” Une histoire particulière “, et L’Elégance du chardonneret, dans la case ” Création on air “. Son récit littéraire prend appui sur ce travail d’enquête en le prolongeant jusqu’au mouvement Hirak de février 2019 et à l’incroyable élan démocratique qui souffle sur l’Algérie.

 

Prix : 30chf

Ecorces – Hajar Bali

A Alger, Nour, 23 ans, vit dans un petit appartement avec son arrière-grand-mère Baya, sa grand-mère Fatima et sa mère Meriem. Le jeune homme tente d’échapper à l’ambiance familiale étouffante. Il rencontre Mouna, une femme mystérieuse qui pourrait ne pas être celle qu’elle prétend. A son insu, Nour est pris au piège des secrets bien gardés de Baya. Premier roman.

 

Prix : 30chf

Le jihadisme français : Quartiers, Syrie, prisons – Hugo Micheron

Se fondant sur 80 entretiens de jihadistes incarcérés, l’auteur reconstitue la structuration des réseaux et des territoires du jihad, cinq ans après les attentats qui ont ensanglanté le pays. Il met en évidence les interactions constantes entre le monde pénitentiaire et les cités des banlieues populaires ainsi que les bouleversements engendrés par le 11 septembre et les crimes de M. Merah.

 

Prix : 35chf

Le pouvoir de la musique : Une enfance entre pierres et violon en Palestine -Sandy Tolan

Biographie du violoniste professionnel Ramzi Abu Redouane, qui passa son enfance dans un camps de réfugiés avant de fonder une école de musique visant à soutenir la jeunesse palestinienne.

 

Prix : 29chf

Ainsi parlait ma mère – Rachid Benzine

Chaque fois qu’elle a besoin d’apaisement, la mère du narrateur, ne sachant pas lire, lui demande de lui faire la lecture du roman «La peau de chagrin» de Balzac.

A travers cet ouvrage, ce dernier prend conscience de la puissance de la littérature. Premier roman.

 

Prix : 22chf

L’échelle de la mort – Mamdouh Azzam

Salma, accusée d’avoir souillé la dignité familiale, est condamnée par ses proches à une mort lente dans la solitude d’une cave. Un roman sur la permanence des crimes dits d’honneur et sur l’absence de compassion qui les caractérise.

Prix : 20chf

La peur au milieu d’un vaste champ et autres nouvelles – Mustafa Taj Aldeen Almosa

Dans cette anthologie de nouvelles issues de six recueils publiés entre 2012 et 2019, le surnaturel apparaît brusquement à des Syriens ordinaires dans des lieux banals, sous la forme d’un fantôme, d’un génie ou encore d’un animal doué de raison.

 

Prix : 31chf

10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange – Elif Shafak

Leila, une jeune prostituée, est assassinée dans une rue d’Istanbul et son corps jeté dans une poubelle. Durant 10 minutes et 38 secondes exactement, son esprit continue de fonctionner. Elle se remémore alors comment, issue d’une bonne famille, elle a quitté l’Anatolie pour se retrouver dans les quartiers les plus mal famés de la ville.

 

Prix : 38chf

Le Dernier Syrien – Omar Youssef Souleimane

Youssef, Mohammad et Khalil incarnent trois visages de la Syrie à l’aube du Printemps arabe. Ils se réunissent chez Joséphine, une jeune Alaouite pour partager leur vision de l’avenir, leurs rêves et leurs espoirs. Entre ces quatre personnages, une partition amoureuse se joue. Portrait de cette jeunesse entre homosexualité et tradition, civilisation et oppression. Premier roman.

Prix : 31chf

Le jihadisme français : Quartiers, Syrie, prisons – Hugo Micheron

Se fondant sur 80 entretiens de jihadistes incarcérés, l’auteur reconstitue la structuration des réseaux et des territoires du jihad, cinq ans après les attentats qui ont ensanglanté le pays. Il met en évidence les interactions constantes entre le monde pénitentiaire et les cités des banlieues populaires ainsi que les bouleversements engendrés par le 11 septembre et les crimes de M. Merah.

 

Prix : 35chf