concert du pianiste de Yarmouk : AEHAM AHMAD

When:
21 November 2018 @ 20 h 00
2018-11-21T20:00:00+01:00
2018-11-21T20:15:00+01:00
Where:
Théatre du Galpon
Route de Péniches
1213 Genève
Suisse
Contact:
Theatre du Galpon
CONCERT DE AEHAM AHMAD

Dans le cadre des commémorations de la Nakba
l’Association des Parrainages d’enfants de Palestine, organise

le mercredi 21 novembre 2018 à 20h.
au Théatre du Galpon – rue des Péniches 2 – Genève
un concert du pianiste de Yarmouk : AEHAM AHMAD

Les comédiens Christian Robert-Charrue et Claude Vuillemin liront des extraits du livre
Le pianiste de Yarmouk.

Ouverture des portes 19h. – durant la soirée, buffet oriental

Présentation

Parrainages d’enfants de Palestine est une association qui, en collaboration avec l’Association In’Ash El Usra, basée à Ramallah, soutient des enfants de Cisjordanie et de Gaza dans des familles particulièrement touchées par l’occupation et les offensives de l’armée israélienne.


Les comédiens Christian Robert-Charrue et Claude Vuilleminliront des extraits du livre Le pianiste de Yarmouk.

En plus des tarifs ordinaires, un billet de soutien est proposé au prix de 50F.


Durant la soirée, buffet oriental

Un concert pour la mémoire

Dans le cadre des manifestations de commémoration de la Nakba, l’Association Parrainages d’enfants de Palestine invite le pianiste et chanteur Aeham Ahmad.
Né dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie, Aeham Ahmad a commencé à chanter et jouer dans les rues de Yarmouk pendant la guerre, et à poster des vidéos de ces moments sur les réseaux sociaux pour montrer la résistance qui subsistait dans la ville assiégée. Ses chansons racontent l’horreur de la violence extrême, la douleur des gens de Yarmouk et le destin tragique de tous les réfugiés. Menacé de toutes parts à cause du contenu de ses chansons, il a dû fuir et a rejoint l’Allemagne en 2015.
Il a écrit, en collaboration avec la traductrice Sandra Hetzl et le journaliste Ariel Hauptmeier, Und die Vögel werden singen. Ich, der pianist aus den Trümmern. Ce livre raconte son histoire bouleversante et, à travers elle, celle du quotidien des habitants de Yarmouk pendant la guerre puis celle du parcours infernal de si nombreux réfugiés. Il a été traduit en français sous le titre Le pianiste de Yarmouk.

Mais ce type assis là, qui chante de manière si poignante, n’est pas seul. Ce n’est pas un soliste. C’est l’œuvre de beaucoup d’autres : de ceux qui ont donné des poèmes, ceux qui ont poussé le piano avec lui dans les rues de Yarmouk, ceux qui ont pédalé sur la mobylette pour produire de l’électricité, qui l’ont encouragé, qui ont enduré la torture pour le protéger.
Aeham Ahmad

 

FLYER DE LA SOIREE EN PDF
Information sur la soirée sur le site du Galpon

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply