nuryana22

Ensemble Nuryana / Musique d’Inde et d’Afghanistan

Quand :
12 mai 2017 @ 19 h 00
2017-05-12T19:00:00+02:00
2017-05-12T19:15:00+02:00
Où :
ICAM - L'Olivier
Rue de Fribourg 5
1201 Genève
Switzerland
Coût :
20.-
Contact :
ICAM-L'Olivier
022 731 84 40

Ensemble Nuryana / Musique d’Inde et d’Afghanistan

Paul Grant : santour, sitar
Laurent Aubert : rubab
Sébastien Lacroix : esraj, tar-shahnai
Santosh Kurbet : tabla

Basé à Genève, l’ensemble Nuryana se dédie aux musiques de l’Inde du Nord et de l’Afghanistan, avec quelques incursions dans les traditions voisines d’Iran et d’Asie centrale. Une partie de son répertoire est constituée de râga classiques indiens : faisant la part belle à l’improvisation, ils sont ici interprétés sous forme de dialogues entre les instruments à cordes (santour, rubab, sitar, esraj), dont les timbres délicats se marient à merveille sur l’accompagnement rythmique des tabla. Le reste du programme est composé de mélodies populaires d’Afghanistan et de différentes régions de l’Inde (Bengale, Rajasthan, Cachemire…), ainsi que de quelques compositions originales de Paul Grant, fondateur du groupe.

Les membres de l’ensemble

Paul Grant, Américain de naissance, Oriental de cœur et Genevois d’adoption, est l’un des rares Occidentaux à s’être, depuis plus de 40 ans, totalement consacré à l’univers des musiques orientales, qu’il a étudié avec de nombreux maîtres. Pratiquant le santour, le sitar et les tabla, dans les répertoires d’Inde, d’Iran, d’Afghanistan et du Cachemire, il a donné de nombreux concerts en Europe et en Inde. Fondateur de l’ensemble Nuryana, il enseigne aussi la musique indienne aux Ateliers d’ethnomusicologie.

Laurent Aubert, musicien et ethnomusicologue, a notamment étudié la musique indienne auprès du maître Jamaluddin Bhartiya, puis la musique afghane avec Daud Khan Sadozai, tout en perfectionnant son apprentissage des raga indiens avec Paul Grant. Il a participé à de nombreux projets musicaux et réalisé la musique de plusieurs spectacles, présentés en Suisse et à l’étranger. Il est par ailleurs le fondateur et directeur des Ateliers d’ethnomusicologie de Genève.

Sébastien Lacroix suit depuis plus de vingt ans un enseignement de musique classique de l’Inde du Nord, auprès de Paul Grant, d’abord au sitar, puis à l’esraj et la dilruba (vielles indiennes). Il suit depuis deux ans des cours de répertoire vocal indien avec Pandit Devashish Dey de Bénarès, et s’intéresse aussi aux musiques d’Afghanistan, par l’entremise de la diaspora afghane de Suisse.

Santosh Kurbet, né à Genève et indien d’origine, étudie le tabla depuis douze ans. Son apprentissage a commencé à Bhadgaon (Inde) auprès de Mukund Gurav puis de Praveen Gajanan Behere dans l’accompagnement des abhangs (chants spirituels du Maharashtra). Il poursuit actuellement son apprentissage auprès de Paul Grant, principalement dans l’art du khyal (musique savante de l’Inde du Nord).

Liens vidéo

https://www.facebook.com/EnsembleNuryana/?fref=ts

Les instruments

Santour
L’instrument utilisé est un santour indien, originaire du Cachemire. C’est une cithare sur caisse trapézoïdale, à 100 cordes métalliques frappées à l’aide de fines baguettes de bois.

Sitar
Luth à long manche classique de l’Inde du Nord, le sitar comporte une vingtaine de cordes métalliques : 4 cordes mélodiques, 3 bourdons rythmiques et de 11 à 13 cordes sympathiques.

Rubab
Instrument caractéristique des musiques et d’Afghanistan et du Cachemire, le rubab est un luth à manche court, tendu de 3 cordes mélodiques en boyau et d’un nombre variable de cordes de résonance.

Esraj
Instrument à long manche et cordes frottées par un archet, l’esraj comporte une vingtaine de cordes métalliques, mais ses mélodies sont généralement jouées sur une seule corde.

Tabla
Le tabla est l’instrument de percussion le plus répandu dans le Nord du sous-continent indien. Il est constitué de deux timbales, tendues chacune d’une peau et jouées à mains nues.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire