La gouvernance mondiale n’est-elle qu’une utopie ?

When:
10 April 2019 @ 12 h 15 – 14 h 00
2019-04-10T12:15:00+02:00
2019-04-10T14:00:00+02:00
Where:
Club Suisse de la presse
Route de Ferney 106
1202 Genève
Switzerland
Cost:
Free
Contact:
ICAM-L''Olivier / Club Suisse de la presse /Amage
022 731 84 40
La gouvernance mondiale n’est-elle qu’une utopie ?
avec
M. Georges Corm,
Economiste, historien et écrivain libanais

Mme Laurence Boisson de Chazournes,
Professeur de droit international à l’Université de Genève

M.Valentin Zellweger,
Ambassadeur, Représentant permanent de la Suisse auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève

Modération : Mme Luisa Ballin, Journaliste, membre du Club suisse de la presse

 

La rencontre sera suivie d’un verre de l’Amitié

Georges Corm : Né en Égypte, Georges Corm est Libanais, issu d’une famille d’hommes de lettres et de peintres. Après avoir fréquenté l’Institut d’études politiques de Paris de 1958 à 1961, il obtient un doctorat en droit public en 1969 de la Faculté de droit et de sciences économiques de Paris.

En 1962, il rentre dans la fonction publique au Liban, où il est successivement économiste au Ministère du Plan, puis expert en questions monétaires et financières au Commissariat du Gouvernement auprès de la Banque Centrale. Il poursuit en même temps à partir de Beyrouth ses études de droit (diplôme d’études supérieures et doctorat). En 1969, il quitte l’Administration libanaise pour intégrer le secteur bancaire (Crédit Lyonnais) et en 1970 il est transféré à Paris où il restera jusqu’en 1973. Cette année-là, il rentre à Beyrouth où il est nommé représentant général de la Banque nationale d’Algérie pour le Moyen-Orient, ce qui lui fait connaître les élites du FLN qui ont forgé l’indépendance de ce pays. En 1980, il quitte ce poste pour devenir Conseiller du Gouverneur de la Banque centrale libanaise, poste qu’il occupera jusqu’en 1985, année où il quitte le Liban en proie aux violences pour s’installer à Paris comme consultant économique auprès de nombreux organismes internationaux. Il revient au Liban en 1998, lorsqu’il est nommé ministre des finances. Il y demeure jusqu’aujourd’hui.

Il enseigne de 1969 à 1985 dans plusieurs universités libanaise et depuis 2001, il est professeur à l’université Saint-Joseph de Beyrouth.

Il est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine.

Laurence Boisson de Chazournes
Professeur ordinaire à la Faculté de droit de l’université de Genève depuis 1999, Laurence Boisson de Chazournes est directrice du Département de droit international public et
organisation internationale et professeur invité à l’Institut universitaire de hautes études internationales.
Laurence Boisson de Chazournes a poursuivi ses études de droit et sciences politiques en France et en Suisse et a été “visiting scholar” aux Universités de Michigan et de Georgetown.
Elle a été chargée de cours à la Faculté de droit de l’Université de Genève et à l’Institut universitaire de hautes études internationales. Conseiller principal chargée des questions de
droit international et de droit de l’environnement auprès de la Banque mondiale de 1995 à 1998, elle est expert auprès de diverses organisations internationales (CEE/ONU, UNITAR et
OMS).

M. Valentin Zellweger est né en 1962 à Bâle. Il a étudié le droit aux Universités de Bâle et Neuchâtel et a terminé ses études par un travail de doctorat sur le droit international public. En
1991, il est entré au DFAE en qualité de collaborateur scientifique et a travaillé au sein de la Direction du droit international public. En 1993, M. Zellweger a intégré le service diplomatique et
a effectué son stage à la Direction du développement et de la coopération (DDC) et auprès de la Représentation suisse à Nairobi.
Nommé collaborateur diplomatique en 1995, il a été affecté à la Direction du droit international public et en 1999, il a été transféré à New York auprès de la Mission suisse ONU. De 2003 à 2007, il a servi comme chef de Cabinet du premier Président en exercice de la nouvelle Cour pénale internationale de La Haye. En mai 2007, M.Zellweger est revenu à Berne au sein de la Direction du droit international public (DDIP) d’abord comme vice-directeur. Dès 2010 il a été Directeur de cette même DDIP. Depuis le 1er août 2016, il est le Représentant permanent de la Suisse
auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève.

Luisa Ballin est une journaliste italo suisse qui travaille en français, anglais, espagnol et italien. Depuis avril 2013, elle est la correspondante à l’ONU (Genève) du bimensuel suisse La Cité. Elle collabore également avec le Club suisse de la presse à Genève aux Lundis de la gouvernance.

Elle s’est installée à Genève en 1981 pour y acquérir une expérience professionnelle dans les domaines journalistique et institutionnel. Luisa Ballin est journaliste RP (Registre professionnel suisse). Ses articles les plus récents ont été publiés dans les quotidiens suisses Le Temps, Le Courrier, le bi-mensuel suisse La Cité, le magazine UN Special et sur le site de l’agence Infosud et celui du Club suisse de la presse.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply