INSTITUT DES CULTURES ARABES ET MEDITERRANEENNES

Genève : l’intégration au cœur de trois débats

 

« Femmes et intégration »

« Les jeunes, quelle intégration ? »

« Islam, islamisme »

 

L’Institut des cultures arabes et méditerranéennes L’Olivier (ICAM) a organisé du 14 au 16 avril 2015 trois débats

publics autour du thème de l’intégration, à la librairie arabe L’Olivier. Ils étaient intitulés: « Femmes et intégration », « Les jeunes, quelle intégration ? » et « Islam, islamisme ».

Compte tenu du contexte actuel, plus enclin au repli sur soi qu’à l’ouverture vers l’autre, l’ICAM s’emploie à mieux faire connaître les cultures arabes et méditerranéennes et à promouvoir des passerelles entre les populations vivant à Genève pour une meilleure compréhension mutuelle. Le Comité de l’ICAM a ainsi décidé d’organiser trois débats publics sur le thème de l’intégration, à la librairie arabe L’Olivier sise au cœur du quartier multiethnique des Pâquis à Genève, a expliqué Patrice Mugny, ancien Conseiller administratif genevois en charge de la Culture, ex membre du Conseil national à Berne et actuel Président de l’ICAM. L’ancien magistrat a rappelé qu’à Genève « plus de 70% des habitants ont un des deux parents d’origine étrangère ».

Le projet de l’ICAM était destiné à sensibiliser les hommes et les femmes habitant Genève, de tous âges et venus de tous horizons, pour les aider à mieux comprendre les problématiques liées à la diversité dans une ville qui compte plus de 40% de citoyens d’origine étrangère et pour illustrer des parcours d’intégration différents, a déclaré Alain Bittar, le Directeur de l’ICAM, en introduisant les débats.

Le premier débat public intitulé « Femmes et intégration » s’est tenu le mardi 14 avril, de 18h30 à 20h00, avec trois femmes musulmanes, de trajectoires et de pays différents, qui ont fait part de leurs expériences et de leur point de vue sur l’intégration à Genève et sur le fait d’être à la fois « d’ici et d’ailleurs ». Les intervenantes étaient ; Mme Ouissem Ben Nour, étudiante à l’Ecole d’ingénieurs, d’origine tunisienne, mariée, mère de deux enfants, sportive pratiquant le karaté ; Mlle Amina Sidi Ali, d’origine algérienne, codirectrice du magazine Go Out !

Le deuxième événement a eu lieu le mercredi 15 avril, de 18h30 à 20h00 et était dédié à la question : « Les jeunes, quelle intégration ? », en présence de Mlle Amel Ben Aziza, Tunisienne, assistante administrative, et de MM. Noureldin Nur, Suisse d’origine soudanaise, diplômé en économie de l’universé de St-Gall ; Reda Malek Nefil, Suisse d’origine algérienne, propriétaire d’une société d’importation de produits de restauration, et Selmedin Dino Didic, Suisse d’origine bosnique, peintre en bâtiment et ex-champion du monde de boxe thaïe.

Les deux débats étaient modérés par la journaliste Luisa Ballin, qui en a assuré la préparation en collaboration avec M. Stefano Gianfreda, un jeune diplômé de la Haute Ecole de Gestion de Genève (HEG) d’origine italienne et élevé à Onex. Le débat sur les jeunes a été filmé par Léman Bleu. Un montage de cet événement sera différé sur la chaîne de télévision genevoise ces prochains jours (date et heure à confirmer).

Le troisième débat a eu lieu le jeudi 16 avril et a abordé le sujet sensible « Islam, islamisme », avec quatre intervenant-e-s qui ont évoqué leur parcours d’intégration et dialogué avec le public de la librairie L’Olivier, dans le but de tenter d’abattre les barrières pour éviter les conflits et les amalgames entre islam et islamisme, a déclaré le sociologue François Jung qui a préparé le débat avec la jeune Amel Ben Aziza et qui a modéré la discussion. Les intervenants étaient : Mme Sonia Slama, Suissesse d’origine tunisienne, enseignante au

Département de l’Instruction publique à Genève (DIP); Mme Ngoné Ndiaye, sociologue d’origine sénégalaise, post-licence (DEA) terminant un master sur la Formation des adultes à l’Université de Genève ; et MM. Faïssal Lghazaoui, Suisse d’origine marocaine, enseignant d’arabe à l’Université de Genève et directeur d’un bureau de traduction assermenté, et Ahmed Jama, Suisse d’origine somalienne, officier au Service de l’Etat civil de Genève.