olilvier-icam-logo copie

 

 

Les membres du Comité de l’ICAM

 

Ueli Leuenberger. Président

Ancien Conseiller national

Préoccupé par l’évolution géostratégique dans le monde arabe et méditerranéen et des conséquences de  la montée d’idées totalitaires, xénophobes et racistes dans nos sociétés, il a répondu favorablement aux sollicitations de l’ICAM pour lui servir de président depuis novembre 2015.

Né à Herzogenbuchsee (canton de Berne) le 26 mars 1952 il vit depuis 1972 à Genève.

En tant que conseiller national (2003-2015),  député du Grand Conseil genevois (2001-2003), conseiller municipale en Ville de Genève (1991-1997) il a assumé de nombreuses responsabilités en présidant des commissions parlementaires au niveau municipal, cantonal et fédéral. Les Verts suisses lui ont confié la vice-présidence (2004 – 2008) et la présidence (2008-2012) de leur parti.

Ses thèmes de prédilection politiques pendant des décennies, sont la défense des droits des migrants, du droit d’asile et des droits humains. Favorable à une plus grande solidarité Nord-Sud, il a agi également pour promouvoir la démocratie participative, l’écologie du travail, la lutte contre le « lobby nucléaire » et la mobilisation contre les dangers dus aux changements climatiques.

Au niveau professionnel il a exercé divers métiers, dont celui de cuisinier, ouvrier métallurgiste, responsable syndical, travailleur social et conseiller juridique et social dans différentes institutions ainsi que  médiateur interculturel et maître de formation professionnel pour les professions du social.

Dans les années 90, il a créé et dirigé l’Université populaire albanaise – UPA à Genève, un lieu d’information, de formation et de solidarité. Le Courrier lui a décerné en 1996 le prix des droits de l’Homme en reconnaissance de son engagement de longue date pour les migrants et réfugiés et la réalisation de l’UPA, projet pilote  unique en Europe.

Son engagement en faveur des migrants et de la solidarité internationale l’ont également amené dans le passé de présider le Collectif de soutien aux sans-papiers, la Campagne suisse contre les mines anti-personnel  et de participer activement dans des mouvements de solidarité de différents peuples en lutte.

En 2013/2014 il a développé et dirigé avec succès, au sein du Service social international – SSI, dont il est membre du conseil de fondation, un projet pilote d’aide au retour et d’installation de ressortissants tunisiens dans leur pays d’origine.

 

François Jung.  Vice-président

Suisse, originaire de Kriens (LU) & Couvet (NE)  —  Né à Genève, 22.02.1960

Sociologue, directeur d’équipes et de projets, Formation de formateurs – Communication

SYNACT.org [depuis 2011] : directeur de cette Sàrl spécialisée dans les stratégies de développement d’entreprise à travers le développement des compétences d’équipe et l’encadrement de démarche qualité.

FormationS.ch [depuis 2006] : responsable qualité et intervenant pour la préparation du BFFA-brevet fédéral de formateur/formatrice d’adultes FSEA. Également expert en validation d’acquis de ce domaine.

Responsable de formation du GRIS-Groupe de Recherche sur l’Islam en Suisse [www.gris.info], pôle de compétences, structure associée de l’Observatoire des religions en Suisse…  Diverses publications ou rapports sur la relation islam-modernité, dont : rapport pour la CFE-Commission fédéral des étrangers : Vie musulmane en Suisse / Vers un islam européen : « bricolage » entre référence et contexte” (Jung & Lathion) — Bern : Bulletin de la Société Suisse Moyen Orient et Civilisation islamique, n° 12 “Mondes musulmans en Europe occidentale” (2001.06) : 10-15 / “De l’islam aux musulmans : bref aperçu historique de la recherche scientifique” — Berne : Bulletin de la Commission fédérale contre le racisme Tangram, n°7 “Musulmans en Suisse” (1999.10) : 16-19 / etc.

Collaboration à la CTIE-Commission de travail pour l’Intégration des étrangers, Neuchâtel [2000-2003, sur la question des cimetières islamiques]

Rapport et recommandations sur l’évaluation de la situation économique et didactique des formations offertes aux requérants d’asile à Genève [1991, Dpt de la Prévoyance sociale et de la Santé publique, Genève ; mandat : AGECAS / CSP / AGER] ð Mise en place de la structure de formation interne AGECAS & Formation des formateurs [1993]

  

Cathia Damien .   Trésorière

Cathia Damien, d’origine libanaise, est née en 1962 et a grandi au Liban.

Elle obtient sa nationalité suisse suite à son mariage en 1988.

Elle s’intègre facilement à la vie en Suisse grâce à son mariage, ses deux enfants et sa culture qu’elle a reçu dans son pays d’origine, une culture qui s’ouvre vers les autres.

Médecin-dentiste de formation et pratiquant à Genève, son travail lui apporte beaucoup au niveau humain et relationnel.

Elle a commencé son expérience associative avec les maisons du quartier et des associations libanaises.

Convaincue de plus en plus par l’importance que les cultures s’enrichissent par les différences des unes et des autres, elle incorpore l’association Rencontres et Cultures du Monde Arabe (RCMA), dont elle devient présidente, pour pouvoir réaliser des projets facilitant les échanges et créant des ponts entre la Suisse et le monde arabe.

Elle continue dans le même but dans l’ICAM où elle est trésorière.

 

Luisa Ballin . Secretaire – Responsable de la communication

 Luisa Ballin est une journaliste italo-suisse, installée à Genève depuis 1981. De 1988 à 1998,  elle a été accréditée aux Nations Unies, publiant dans des médias suisses, français et hispanophones (La Suisse, Le Journal de Genève, Le Nouveau Quotidien, La Tribune de Genève, Le Matin, Le Courrier, La Liberté, L’Impartial,  La Croix, Revista Que Pasa ? Revista Master). Elle a également travaillé en tant que journaliste pour l’émission Temps Présent de la TSR (RTS, documentaires « Retour vers nulle part » d’une famille bosniaque, avec le réalisateur André Gazut, et « Le bug de l’an 2000 » avec le cinéaste Lorenzo Gabriele). Elle a collaboré au bureau genevois de la télévision italienne RAI et au service français de Radio Vatican. Luisa Ballin a présidé l’Association des Correspondants Accrédités aux Nations Unies (ACANU) en 1997 et en 1998.

De janvier 1999 à mars 2012, elle a été Chargée de l’Information à l’Union interparlementaire (l’organisation mondiale des parlements nationaux) puis consultante à l’UIP. Co-fondatrice et rédactrice en chef de la revue trimestrielle Le Monde des Parlements, elle a aussi créé le Journal en ligne de l’Union interparlementaire.

En 2008, elle a reçu la Médaille vermeille Genève reconnaissante pour sa « contribution au développement de la vocation de Genève comme ville de paix et de dialogue » (les autres lauréats étaient l’éditrice Marlyse Pietri et le banquier et mécène Pierre Darier).

En mai 2012, Luisa Ballin a repris son activité de journaliste accréditée à l’ONU. Ses récents articles ont paru dans Le Temps, Le Courrier, La Cité, le MagazineUN Special et le Magazine Coop, ainsi que sur les sites internet du Club suisse de la Presse, de l’agence Infosud, de Presse Emblème Campagne et du Magazine des médias Edito. Luisa Ballin a en outre collaboré avec le Club suisse de la presse aux Lundis de la Gouvernance. Elle a aussi mené une étude sur la visibilité médiatique de la Genève internationale aux côtés de son confrère Daniel Wermus, avec le soutien de la Ville de Genève et un encouragement de la Mission suisse auprès de l’ONU. Depuis 2012, Luisa Ballin est également responsable de la Communication du Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH). A titre bénévole, elle est membre du Comité du Manifeste – Mouvement pour une paix juste et durable au Proche-Orient, du Comité de la Presse Emblème Campagne (PEC), du Comité de l’Institut des cultures arabes et méditerranéennes (ICAM) et elle a été membre du Jury des trois éditions du Prix Nicolas Bouvier de Journalisme.

www.luisaballin.com – luisaballin@yahoo.fr

 

 

Alain Bittar. Directeur

Alain Bittar est né en 1953 au Caire. Il est issu d’une famille syro-libanaise installée au Soudan. Il est arrivé en Suisse en 1960.

Il a suivi des études en sciences politiques à l’IUHEI –Genève.

En 1979 il crée la Librairie arabe “L’Olivier” qui continue depuis 37 ans à être un “trait d’union” entre la Suisse et le Monde arabe.  La librairie regroupe le livre, la musique ainsi qu’une Galerie d’Art  spécialisée dans l’Art contemporain.

Il a été durant dix ans vice-président du Cercle de la Librairie et de l’Edition de Genève.

Attaché à créer des synergies avec le monde de la culture, il a participé à l’organisation de nombreuses activités culturelles et politiques telles que : Genève et la Méditerranée », « la Reine de Saba dans les trois religions Monothéistes » avec d’autres acteurs culturels genevois et la ville de Genève.

A la fin des années 1980, il crée sous contrat avec le journal Le Monde, “l’Edition arabe du Monde Diplomatique” qu’il dirigera durant une douzaine d’années et qui sera distribuée dans 45 pays. En 2016 la publication de l’Edition arabe du Monde Diplomatique à repris depuis la Tunisie et il en  assume la responsabilité de Président.

Au début de l’année 2002 il crée avec des amis juifs et arabes / Israéliens et Palestiniens une Association “ LE MANIFESTE” –  Mouvement pour une paix juste et durable au Proche-Orient dont il a partagé la présidence avec Mme Rachel Babecoff. Association qui a à son actif  en 2004 l’organisation avec l’Union interparlementaire d’une rencontre entre une délégation officielle de la Knesset et une délégation du parlement Palestinien.

Le Manifeste a, entre autres activités, organisé en collaboration avec la ville de Genève, les deux concerts de Daniel Barenboïm avec le West Diwan Orchestra au Victoria Hall en 2004 et 2009.

En juin 2006 il reçoit « la Médaille de la Genève reconnaissante » des mains du Conseil administratif de la ville de Genève.

Avec l’Association « Rencontres et cultures du Monde Arabe » et « l’Agenda Culturel Arabe », il a continué de donner le maximum de visibilité à la culture arabe à Genève et de favoriser les échanges culturels entre la Suisse et le Monde arabe.

Depuis 2013, Il occupe la fonction de Directeur de l’ICAM.

 


Patrice Mugny – Membre fondateur et Président en 2013 et 2014

 Patrice Mugny, né le 13 février 1953 à Genève, scolarité à Genève.

1971 à 1981 : Exerce divers emplois, école de théâtre Lecoq à Paris puis comédien et musicien avec le Théâtre Mobile et le Théâtre Populaire Romand.

1981-1985 : Ouvre une salle de concert, participe à la création de Post Tenebras Rock, membre du comité du Bois de la Bâtie.

1985-1992 : Journaliste à Radio Cité puis au Courrier.

1992-1999 : Rédacteur en chef du Courrier

1999-2003 : Conseiller national, membre de la commission des finances et co-président du parti Vert suisse.

2003-2011 : Conseiller administratif en charge de la culture (maire entre 2007 et 2008).

2011-2013 : Part vivre dans le Val d’Hérens en Valais, écrit deux livres, participe à une récolte de fonds en vue de restaurer et agrandir une épicerie de montagne.

2013 : Retour à Genève, participe activement à la création de l’Institut des cultures arabes et méditerranéennes- l’Oliver dont il sera le Président en 2013 et 2014.


Membres d’honneur 

Mme Ruth Dreifuss

Mme Leila Shahid

Professeur Georges Abi Saab