Voyage, guerre, exil – Etal Adnan

Réflexion sur l’exil que l’auteure considère être une dépossession sans recours doublée d’une humiliation, lorsque l’autre prend possession de ce que l’exilé abandonne derrière lui. Jusqu’alors triste privilège de quelques-uns, l’exil est désormais la condition commune, mais tous n’en ont pas encore conscience.

 

Prix : 17chf

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply