Le Voyage d’Ibn Fattouma – Naguib Mahfouz

Roman initiatique dont le héros, Ibn Fattouma, révolté par la corruption qui règne dans son pays et encouragé par son maître spirituel, se décide à partir à la recherche d’une cité lointaine, réputée vertueuse, dite Dâr al-Jabal, la Demeure de la Montagne.

 

Prix : 25CHF

L’amour des choses invisibles – Zied Bakir

Le drôle de héros et narrateur de L’amour des choses invisibles est un jeune Tunisien sans papiers qui mène une vie de bohème à Paris. A la mosquée Arthur Rimbaud, M. de Sonvraynom, soixante-huitard converti, lui prodigue des conseils plus ou moins avisés. A la suite d’une déception amoureuse (car  » La femme est l’avenir de l’homme, dit le poète. Surtout de l’immigré « ) et un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, notre rêveur décide de revenir dans son pays d’origine, en profitant du  » retour volontaire  » , dispositif mis en place par l’Office français de l’Immigration et de l’Intégration pour encourager les sans-papiers qui le souhaitent à rentrer chez eux. Le billet d’avion et une petite somme d’argent sont offerts. Si le narrateur décide de rentrer chez lui, ce n’est pas pour y vivre mais pour marcher jusqu’à la Mecque. Il a l’idée chimérique d’inaugurer un chemin de pèlerinage pédestre vers la première ville sainte de l’Islam comme il en existe un en Europe vers Compostelle. Seulement, il lui faut pour cela traverser la Libye en pleine guerre civile. Qu’à cela ne tienne ! La mission du marcheur est sacrée. Il lui arrivera bien des ennuis, qu’il tentera de compenser par une philosophie de la vie faite d’amour de la poésie, d’un fatalisme qui n’empêche pas la combativité, et d’un humour à toute épreuve. Parcours d’un jeune homme en quête de soi, ce roman espiègle aux airs de fable est aussi un hymne à la liberté, celle de penser et de circuler.

 

Prix : 29CHF

L’île du couchant – Gilbert Sinoué

Meknès, 10 avril 1672. « Si Dieu m’a donné le royaume, nul ne peut me l’ôter ». L’homme qui prononce ces mots s’appelle Moulay Ismaïl. Il vient de monter sur le trône du Maroc et d’accéder aux titres suprêmes de sultan et de commandeur des croyants. Durant son demi-siècle de règne, cet homme hors du commun réussit l’impossible : unifier son royaume et étendre son territoire. On le surnomme le Roi-Soleil marocain. Autour de lui, l’Europe s’avance. Et déjà s’annoncent les premières tentatives de ce que l’on appellera plus tard la colonisation. C’est à travers le regard d’un Français, Casimir Giordano, médecin personnel du sultan, que flamboie cette épopée, faite de déchirements, d’intrigues et de gloire. L’île du Couchant est le premier volume de ce Guerre et paix oriental qui s’achèvera en 1912, à l’heure du protectorat.

 

Prix : 32CHF

La condition de la femme musulmane – Zeina El Tibi

On débat beaucoup sur le voile. Rarement on demande leur avis à celles que leur naissance destine à le porter. Il fallait, comme Zeina El Tibi, être femme et musulmane pour décrypter le système religieux, social et politique qui, sous prétexte de la loi divine, vise à asservir la moitié de l’humanité. Eclairant. Parmi les facteurs d’incompréhension dont souffre l’islam, la condition de la femme est une source inépuisable de quiproquos et de polémiques. Les dérives conservatrices ou extrémistes ont considérablement contribué à cette situation. Pourtant, comme le rappelle avec force le docteur Zeina el Tibi dans cet ouvrage, les textes fondamentaux de la religion musulmane, à commencer par le Coran, sont clairs à ce sujet. On veut opposer l’islam et une certaine conception occidentale, alors qu’il faut en réalité confronter les dérives extrémistes aux écritures saintes. Et c’est ce que fait, avec brio, Zeina el Tibi dans ce livre indispensable.

 

Prix : 42CHF

Le lait de l’oranger – Gisèle Halimi

Une enfant de huit ans qui engage le combat contre l’institutrice qui la traite de « sale Juive » ou de « sale bicote ». Une écolière qui ne se soumet pas au culte rendu à Pétain dans les écoles, du temps de Vichy. Une adolescente qui se révolte contre le Dieu des Juifs, parce qu’il n’accorde pas leur place aux femmes. Une jeune avocate qui refuse de prêter le serment traditionnel, parce qu’elle le juge trop servile… Parcours d’une rebelle, qui permet de retrouver les moments forts d’une vie marquée par des combats difficiles, voire dangereux. Défense des militants du F. L. N. pendant la guerre d’Algérie, ce qui lui vaut d’être arrêtée par les militaires putschistes. Procès de Bobigny sur l’avortement, cause des femmes, Gisèle Halimi ébauche ici une nouvelle réflexion sur le féminisme, née de la tendresse et des contradictions d' »une jeune mère indigne » à l’épreuve d' »un couple impossible ». Bien des hommes et des femmes célèbres traversent cette histoire passionnée. Coty, de Gaulle, Giscard, Mitterrand, Chirac, Simone Veil, Bourguiba ou encore Camus, Sartre, Simone de Beauvoir… Peints souvent avec amitié, quoique toujours sans complaisance et parfois d’une plume acérée. Mais, sans doute, pour cette actrice et témoin privilégiée de quelques événements importants de notre époque, le vrai grand homme a-t-il été Edouard, cette figure paternelle à laquelle elle revient toujours, par-delà la vie et la mort, et qu’elle appelle « le magicien ».

Prix : 21CHF

Dictionnaire amoureux de l’Islam – Malek Chebel

Dans un langage simple et efficace, le Dictionnaire amoureux de l’islam est un ouvrage qui s’impose aux érudits et aux curieux comme la clé pour comprendre le vécu musulman et la sensibilité orientale. Depuis les attentats du 11 septembre 2001 et ceux de Charlie Hebdo et du Bataclan, l’islam a été planétairement mis à l’index, et les musulmans ont été tenus de justifier de leur bonne foi. En Occident, cette religion inspire parfois la suspicion voire l’incompréhension, et les débats qui l’abordent sont légion. Malek Chebel aborde ici avec la plus grande liberté l’ensemble des questions, même difficiles, qui ont trait à l’islam, comme le réformisme musulman, la répudiation des femmes, le voile ou la sexualité. Mais cet authentique vagabondage amoureux est aussi un livre d’histoires et un recueil de plaisirs dont les entrées sont autant d’invitations au voyage : désert, littérature, peinture, Alhambra… Lettre après lettre, il décline les mille et un raffinements qui fascinent tant. Anthropologue des religions et spécialiste du monde arabe, Malek Chebel a illustré et défendu à travers ses divers ouvrages, qui sont tous des références, une conception de l’islam compatible avec la modernité.  » Un ouvrage qui s’impose aux érudits et aux curieux comme la clé pour comprendre le vécu musulman et la sensibilité orientale.  » La Vie  » Plus de 300 entrées qui réenchantent l’islam, sa doctrine, ses pratiques et ses fantasmes.  » Le Point

Prix : 23CHF

Le Moyen-Orient selon Joe Biden – Hasni Abidi

Le Moyen-Orient est-il démocrate ou républicain ? L’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche provoque des réactions contrastées dans la région. Certains Etats redoutent une rupture dans la politique étrangère américaine, d’autres relativisent l’impact d’une nouvelle administration et évoquent une redéfinition des choix et des priorités de la politique américaine au Moyen-Orient. La décision de Joe Biden de faire appel à Antony Blinken pour le département d’Etat et à Jake Sullivan pour la direction de la Sécurité nationale dénote une volonté de traduire en partie les promesses électorales en matière de politique étrangère : le retour à l’approche multilatérale, une collaboration étroite avec les alliés traditionnels de Washington et la préservation des intérêts américains. Le président américain change, mais les intérêts américains au Moyen-Orient ne changent pas.

Prix : 31CHF

Plaidoyer pour les Arabes – Fouad Laroui

En 1884, Gustave Le Bon écrivait :  » Au point de vue des civilisations, bien peu de peuples ont dépassé les Arabes.  » Du VIIe au XIIIe siècle, la civilisation arabe a été en avance sur toutes les autres, innovant dans tous les domaines. Mais, par ignorance, racisme ou ethnocentrisme, ces avancées sont aujourd’hui niées ou minimisées. Ainsi s’est creusé ce profond fossé entre l’Occident et les Arabes qui nourrit aujourd’hui la méfiance, le ressentiment et l’incompréhension réciproque. Dans ce plaidoyer vibrant et argumenté, Fouad Laroui tente de redonner à la civilisation arabe la place qui est la sienne, tout en demandant aux pays arabes de redevenir dignes de leur passé.

 

Prix : 34CHF

Guerrier de la paix. Irak, Syrie, Jordanie, Ethiopie, Arménie, Pakistan : un volontaire aux côtés des chrétiens menacés / Alexandre Goodarzy

En 2015, la guerre en Syrie entre dans sa quatrième année. Face à la montée des périls en Orient, de jeunes volontaires ont répondu à l’appel : porter secours là où les chrétiens sont en danger. Alexandre Goodarzy est l’un d’entre eux. En 2014, ce jeune professeur d’histoire-géographie rejoint l’association SOS Chrétiens d’Orient. D’une révolution contre la dictature, la guerre en Syrie s’est transformée très vite en guerre religieuse où les chrétiens sont en première ligne, pris en tenaille entre un régime qui se durcit et des groupes islamistes de plus en plus sanguinaires. De Damas à Alep, des villes chrétiennes de Mhardeh aux portes de Palmyre, du krak des Chevaliers au Kurdistan, Alexandre Goodarzy va découvrir une autre Syrie. Une Syrie qui refuse la mainmise de Daech et d’Al-Nosra, qui se bat contre les Frères musulmans et leurs bailleurs de fonds, la Turquie, le Qatar et l’Arabie saoudite. Avec son équipe, Alexandre Goodarzy va multiplier les projets de développement sur place avant d’élargir leur mission à d’autres pays : Ethiopie, Pakistan, Irak, Arménie, Jordanie… partout où les chrétiens sont en danger. Jusqu’à ce jour de janvier 2020, où Alexandre Goodarzy et trois de ses collègues sont enlevés à Bagdad… Alexandre Goodarzy parcourt depuis une vingtaine d’années les pays du Proche-Orient et de l’Asie centrale. Il a vécu de 2015 à 2020 en Syrie. Il est aujourd’hui directeur adjoint des Opérations – responsable Développement chez SOS Chrétiens d’Orient.

 

Prix : 25CHF