Hôtel Mahrajane – Robert Solé

Robert Solé qui est né en Egypte dans la communauté chrétienne poursuit dans la veine qui lui a valu de grands succès romanesques. L’hôtel Mahrajane est un palace construit au début du XXe siècle par un Juif, dans une ville qui ressemble à Alexandrie. La jetset internationale s’y presse ainsi que les Egyptiens de la bonne société, qu’ils soient Juifs, Chrétiens ou Musulmans. Puis les Juifs sont expulsés et l’hôtel passe de main en main au fur et à mesure que les non-Musulmans quittent l’Egypte. Le bâtiment se détériore. Le service, impeccable au début, se dégrade. Le dernier directeur est l’oncle, du genre play-boy, du jeune narrateur de l’histoire, jusqu’à ce que leur famille – des Chrétiens – parte à son tour. Le roman grouille de personnages hauts en couleur et de combines qui se trament autour de l’hôtel, en contrecoups de l’histoire de l’Egypte. Un monde disparaît. Mais le ton n’est jamais tragique. L’oncle Louca, héros charmant et futile, prend de l’épaisseur au fur et à mesure que le livre avance, jusqu’à ce qu’on apprenne le secret de sa vie.

 

28chf

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply