Les Arabes dansent aussi – Sayed Kashua

« Je fais plus israélien que le commun des Israéliens et rien ne me fait plus plaisir que de l’entendre de la bouche d’un Juif. On me dit souvent : « Vous n’avez vraiment pas l’air arabe ». Certains prétendent que c’est du racisme, mais pour moi, c’est un compliment. Comme une victoire. Etre juif : n’est-ce pas ce que je voulais ? Après beaucoup d’efforts, le résultat est là ». Ce narrateur qui rêve d’être juif est né à Tira, un village de Galilée, dans une famille de combattants palestiniens. Brillant élève, envoyé dans un pensionnat de Jérusalem, il s’emploie à ressembler le plus possible à ses camarades juifs. Les Arabes dansent aussi décrit avec émotion sa vie d’Arabe israélien et ses déchirements identitaires, en mêlant d’une manière virtuose le tragique et le comique.

 

 

20chf

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire