Tout le monde n’a pas la chance de connaître une fin heureuse – Mohamed Khamis

L’ouvrage que vous tenez entre les mains est le premier roman en provenance des Emirats Arabes Unis traduit en français. A la manière d’une symphonie, ce roman commence doucement, puis le rythme va crescendo, les événements s’enchaînent à une cadence folle, jusqu’à la note finale. L’action se déroule dans le royaume d’Eden, pays fictif, mais le lecteur devine sans peine quel est le pays pastiché. Le narrateur, Ibrahim Matar, dresse habilement le portrait de sa grande famille qui, confrontée à la pauvreté dans un pays qui déborde de richesse, devra faire face à des problèmes beaucoup plus sérieux. Iconoclaste, subversif et impertinent, l’auteur casse les codes esthétiques et littéraires, en adoptant un style simple et clair, et dénonce aussi l’hypocrisie et les contradictions des sociétés arabes. Bien que le titre augure clairement du dénouement, ne vous y fiez guère ! Ce roman regorge de rebondissements.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire