Cent vingt francs / Xavier Le Clerc

“Saïd, qui s’était engagé pour nourrir les siens, s’interrogeait. Le jeune soldat blond avait-il reçu une prime de deux cents francs à son arrivée ? Recevait-il lui aussi une solde journalière de cinquante centimes ? Etait-ce assez en Allemagne pour s’acheter tous les mois un demi-kilo de pain, trois oeufs et un peu de lait ? Sa famille postulerait-elle pour une prime de veuvage de cent vingt francs ? Cent vingt francs. C’était le prix d’un homme, du malheur de sa famille. Et Saïd, qui n’avait jamais appris à calculer, se demandait combien de kilos de pain, d’oeufs et de lait pourrait bien valoir son propre corps déchiqueté, tant il avait pris l’habitude de s’imaginer les viscères à l’air, dévorées par les rats, avec le fatalisme d’un paysan qui avait connu et qui donc connaîtrait de nouveau, un jour lointain peut-être, mais un jour sûrement, la mauvaise récolte de trop”.

Ce roman retrace deux destins que le hasard fait se croiser. Engagé dans l’armée française en 1911, Saïd, jeune paysan kabyle, participe à la campagne de pacification du Maroc puis à la bataille de Verdun au cours de laquelle il perd la vie en 1917. Dora, jeune fille juive rêvant de liberté, tient à Constantine une boutique d’automates devant laquelle Saïd, enfant, venait souvent rêver.

Prix : 24chf

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply