Les Métèques / Denis Lachaud

Une famille marseillaise est un jour convoquée à la préfecture. Une enquête sur leurs origines familiales au vu de la modification de leur patronyme bien des années auparavant les place soudain dans une situation dramatique. Dès lors commence pour le fils aîné une longue cavale pour échapper aux purges mises en place par le gouvernement.

 

Prix : 12chf

Une chambre en exil / Omar Youssef Souleimane

Un jeune réfugié syrien rêve de commencer une vie nouvelle en France, d’oublier un passé douloureux et de se sentir enfin à sa place. Une chambre à soi, est-ce un espoir illusoire pour un émigré ? Installé temporairement à Bobigny, ce qu’il voit, ce qu’il entend fait resurgir des bribes de ce qu’il a fui. Dans ce monde où se croisent d’éternels exilés, la complexité de leur rapport à la France se heurte au poids d’un islam radical. Attiré par sa voisine, Violette, jeune femme libre et volontaire qui le trouble, il se met à fréquenter un lieu dirigé par un imam politisé et doit affronter, en tant qu’Arabe, l’intensité de la banlieue et la nostalgie d’un pays natal qui n’existe plus. Politiques et victimes, dealers errants et fervents religieux, piliers de bar PMU et personnel de préfecture défilent dans le livre à travers les rencontres du narrateur, et son propre regard de Candide venu d’ailleurs.

 

Prix : 33chf

La poule et son cumin / Zineb Mekouar

 » Les deux enfants finissaient toujours par s’endormir main dans la main, l’une s’approchant trop près du rebord du matelas, l’autre le nez écrasé sur le pied du lit. Elles restaient ainsi une bonne partie de la nuit – les doigts entremêlés ». Deux jeunes femmes, deux destins, deux Maroc. Si une forte amitié lie dans l’enfance Kenza et Fatiha, la fille de sa nourrice, la réalité de la société marocaine les rattrape, peu à peu, dans sa sourde cruauté. Elles se retrouvent à Casablanca, fin 2011. Que s’est-il passé entre-temps ? Quelles trahisons les séparent ? Dans un pays qui punit l’avortement et interdit l’amour hors mariage, comment ces deux fillettes, issues de milieux opposés, ont grandi et sont devenues femmes ? Par les récits croisés de Kenza et Fatiha, Zineb Mekouar entremêle les destinées de deux héroïnes entre soumission et transgression. Dans cette grande fresque, leurs blessures et leurs drames épousent les clivages politiques et sociaux du Maroc contemporain. Intime et universel. « A travers cette histoire, Zineb Mekouar brosse un portrait rare de la société marocaine urbaine d’aujourd’hui ». Livres Hebdo

 

Prix : 34chf

L’enfant multiple – Andrée Chedid

Tout courait vers le froid, vers la violence, vers la mort. Tout filait vers l’été, vers la paix, vers la vie. Tournant, tournoyant sans fin, le Manège poursuivait sa ronde. Fils d’un musulman d’Egypte et d’une chrétienne libanaise, petit-fils d’un troubadour, Omar-Jo est un enfant heureux. Mais il habite Beyrouth où, en 1987, les hommes se font la guerre. Un beau dimanche ensoleillé, devant la porte de sa maison… l’explosion. Assourdissante, meurtrière, elle lui arrache plus que la vie. Ses parents. Son bras. Pourtant, l’enfant qui quitte le Liban revendique l’espoir et l’imaginaire. A Paris, il rencontre Maxime, le forain au manège usé par le temps et la mélancolie de son propriétaire. Omar-Jo rendra alors toute leur magie aux chevaux de bois, comme il insufflera à Maxime la force nécessaire au rêve et au bonheur, à la jeunesse et à l’amour.

Prix : 5chf

Issa, l’enfant prophète – William Geps

En cette période trouble que vit une partie du monde en proie à la montée de l’islamisme radical, certaines régions de France isolées semblent épargnées du danger. Dans son village, Issa, enfant de la DASS, est aimé de tous. Ne porte-t-il pas pourtant une prénom bizarre (Jésus en arabe) qui l’intrigue au point de se poser en permanence la question de ses origines. Pourquoi sa mère, morte le jour de sa naissance, son père, fils de harki tué dans un accident de la route, son grand-père harki disparu sans laisser d’adresse, lui ont-ils légué ce petit nom énigmatique ? Il demandera à un ami chrétien, très proche, de l’initier aux rudiments de cette religion dont il porte l’emblème. Marqué pronfondément par cet enseignement, il n’en restera pas moins un agnostique convaincu. Contraint d’intégrer la pension en ville pour continuer ses études, il sera confronté à de jeunes radicaux qui lui mènent la vie dure. Ecartelé entre son pacifisme viscéral et le fondamentaliste qui l’environne, il fait la connaissance d’une étudiante de dernière année de médecine. Ce sera le grand amour quand les deux sont l’objet d’un attentat sanglant. Leur disparition consterne la région. Après un long coma et un état de mort clinique avéré, Issa réapparaître en compagnie du chirurgien qui l’a tiré d’affaire. Affecté de visions stupéfiantes concernant notamment Jésus et Mahomet, qui laissent tout le monde pantois, celui-ci accepte de seconder le professeur dans ses recherches sur le cerveau. Ce livre creuse en profondeur les origines et les conséquences des fondamentalismes qui affectent toutes les religions et qui en dénaturent le message.

Prix : 31chf

Un chien de rue bien entraîné – Muhammad Aladdin

Le héros du roman, Ahmad, est un licencié en lettres qui rêve de devenir un grand écrivain et d’obtenir les prix littéraires les plus prestigieux alors qu’il est contraint, pour gagner sa vie, d’écrire de petits romans pornographiques à l’intention des sites internet spécialisés. Il fait la connaissance d’une jeune femme mariée, Nivine, une dévoreuse d’hommes, qui le mêle à ses torrides aventures sexuelles jusqu’au jour où il est soupçonné, à tort, de lui avoir volé sa voiture tout ce qu’elle possède.

Prix : 23chf

Si seulement la nuit – Atiq Rahimi & Alice Rahimi

Confinés séparément en 2020, le père et la fille se sont écrits. Leur correspondance s’engage dans le récit d’une famille bouleversée par la politique, l’exil et l’art. @tiqAlice, Tous ces mots pour te dire – avec le dessein de justifier mes maladresses envers toi et ton frère -, que nous, tes parents, sommes venus ici en France avec les codes et les normes de notre culture d’origine ; et vous, les enfants, vous êtes nés ici, vous avez grandi ici, avec les repères d’ici. Comment nous rapprocher ? @liceMon père, mon ami, Je porte vos angoisses et vos souffrances comme tu portes celles de tes parents. Mais serai-je capable de me débarrasser des angoisses de mes aïeux pour ne garder que les miennes ? Celles qui rempliront déjà lourdement le sac de mes enfants, les rendant bossus bien trop tôt. Parce que je ne peux pas guérir mes ancêtres, Bâba !

Prix : 30chf

Regardez-nous danser (Le pays des autres, Tome 2) – Leïla Slimani

« Année après année, Mathilde revint à la charge. Chaque été, quand soufflait le chergui et que la chaleur, écrasante, lui portait sur les nerfs, elle lançait cette idée de piscine qui révulsait son époux. Ils ne faisaient aucun mal, ils avaient bien le droit de profiter de la vie, eux qui avaient sacrifié leurs plus belles années à la guerre puis à l’exploitation de cette ferme. Elle voulait cette piscine, elle la voulait en compensation de ses sacrifices, de sa solitude, de sa jeunesse perdue ». 1968 : à force de ténacité, Amine a fait de son domaine aride une entreprise florissante. Il appartient désormais à une nouvelle bourgeoisie qui prospère, fait la fête et croit en des lendemains heureux. Mais le Maroc indépendant peine à fonder son identité nouvelle, déchiré entre les archaïsmes et les tentations illusoires de la modernité occidentale, entre l’obsession de l’image et les plaies de la honte. C’est dans cette période trouble, entre hédonisme et répression, qu’une nouvelle génération va devoir faire des choix. Regardez-nous danser poursuit et enrichit une fresque familiale vibrante d’émotions, incarnée dans des figures inoubliables.

Prix : 34chf

L’enfant multiple / Andrée Chedid

« Depuis deux semaines, Omar-Jo inventait, chaque jour, un nouvel accoutrement. Cette fois c’étaient des ailes ; elles lui poussaient partout. Ailes en papier, en tissu, en plastique, couvertes de peintures voyantes représentant des visages grotesques flottant, comme des nénuphars, au milieu de flamboyantes géométries. Sur son nez géant et rouge se perchait une volumineuse guêpe. Des bémols renversés remplaçaient ses sourcils ».

 

Prix : 11chf

Le prince aux deux visages – Gilbert Sinoué

L’épopée de la Révolte arabe, la personnalité énigmatique de T. E. Lawrence (1888-1935), dit Lawrence d’Arabie, l’aura de légende qui entourent son existence méritaient d’être démystifiées par le conteur talentueux qu’est Gilbert Sinoué. Le roman vrai de Lawrence d’Arabie Nul n’a oublié Lawrence d’Arabie qu’interpréta Peter O’Toole dans le film éponyme de David Lean (1962). Guerrier qui souleva le monde arabe contre le vieil Empire ottoman, Thomas Edward Lawrence conserve cette aura épique, ce souffle d’aventure qu’il a su restituer dans un chef-d’oeuvre, entièrement réécrit de mémoire après en avoir perdu le manuscrit : Les Sept Piliers de la sagesse. Mais qui fut-il réellement ? Gilbert Sinoué interroge le destin d’un ancien archéologue et fin lettré devenu un fabulateur. Sous son keffieh d’ami des peuples opprimés, T. E. Lawrence obtint traitreusement la sympathie des Arabes et du prince Fayçal pour les placer ensuite sous le joug de l’Empire britannique, en vertu d’accords secrets franco-anglais sur le partage du Moyen-Orient dont les conséquences se font encore douloureusement sentir. Au fil du roman, l’auteur explore les facettes méconnues de la vie du Prince des sables. Pourquoi Lawrence a-t-il inventé le récit de son viol à Deera (Syrie) par le gouverneur turc ? Qu’en est-il de son homosexualité ? de son goût du travestissement ? du masochisme de l’agent secret redevenu simple soldat ? de sa mort suspecte au volant d’une moto, en 1935 ? Gilbert Sinoué signe le roman vrai d’un personnage aussi fascinant que controversé.

 

Prix : 29chf