L’Homme qui peignait les âmes / Metin Arditi

« Dans le droit fil de son Turquetto, Metin Arditi prêche un oecuménisme serein que l’art seul peut incarner ». LE MONDE Acre, quartier juif, 1078. Avner, quatorze ans, pêche avec son père. A l’occasion d’une livraison à un monastère, son regard tombe sur une icône. C’est l’éblouissement. Bien qu’il n’ait pas la foi, le jeune homme se fait baptiser, quitte les siens, et deviendra l’un des plus grands iconographes de Palestine. Peu à peu, Avner s’affranchit des canons rigides de l’Eglise et reproduit des visages de gens ordinaires, cherchant dans chaque être sa part de divin. C’est un triomphe, c’est un scandale. Il est chassé, son oeuvre est brûlée. Quel sera le destin d’un homme qui a osé défier l’ordre établi ? Ecrivain francophone d’origine turque, METIN ARDITI est l’auteur d’essais et de romans, parmi lesquels Le Turquetto (Actes Sud, prix Jean Giono), et L’Enfant qui mesurait le monde (Points, prix Méditerranée).

 

Prix : 14chf

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire