Médias indépendants sur le monde arabe

Réunis pour la première fois en mai 2016 à Marseille, huit médias indépendants spécialisés sur le monde arabe ont défini un projet de coopération. Pour ce faire, un réseau a été mis sur pied avec la volonté de travailler ensemble sur des grandes thématiques et de partager des compétences pour relever les défis structurels auxquels ils sont confrontés.

Les médias de ce réseau sont pour la plupart implantés dans les pays de la région Afrique du Nord Moyen-Orient, et chacun, dans son pays, doit faire face à des difficultés d’ordre politiques ou économiques. La liberté de la presse dans cette région a fortement reculé. Malgré un environnement jalonné d’obstacles, ces médias, dont la majorité est née après les révolutions arabes de 2011, ont fait le choix d’une indépendance politique et économique, d’une presse en ligne libre et accessible à toutes et tous, et enfin d’une ligne éditoriale progressiste. Orient XXI a organisé en juin 2017 une conférence publique à Paris durant laquelle toutes les rédactrices et tous les rédacteurs en chef des médias du réseau ont pu expliquer leur travail, et leurs difficultés.

Afin de contribuer au développement de ces médias et à leur durabilité, Orient XXI entend favoriser cette coopération. Dans ce cadre, et lors de plusieurs rencontres à Paris, les membres du réseau ont souhaité mettre en œuvre plusieurs activités : des publications thématiques communes, des résidences de journalistes et des formations.

En mai 2018, sept journalistes sont venus à Paris pour travailler ensemble sur les réformes économiques. D’autres thèmes tels que les migrations, la langue arabe ou encore le nouvel ordre régional ont été identifiés. Les activités de publications sont découpées en plusieurs temps : des rencontres pour approfondir des connaissances et réfléchir aux thématiques et à la manière de les traiter d’un point de vue journalistique ; des enquêtes de terrain réalisées par les journalistes du réseau ; une publication en ligne du dossier thématique sur tous les médias. Les prochaines rencontres se dérouleront à Tunis, en novembre 2018, à Amman, à Beyrouth et à Alger.

Des formations de journalistes ont également été mises en place, en privilégiant une coopération Sud-Sud : chacun des membres du réseau dispose de capacités qu’il peut transmettre à un autre membre.

Pour réaliser ce projet, Orient XXI a reçu le soutien financier de l’Agence française de développement (AFD), de la Fondation de France et de International Media Support. Les partenaires exécutifs du projet sont Canal France International (CFI), le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre Solidaire) et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain.

MÉDIAS DU RÉSEAU

  • 7iber est un media en ligne fondé à Amman en 2007. Ce site d’informations publie un article par jour en arabe et en anglais. Il couvre principalement la Jordanie et souhaiterait élargir sa couverture à l’Afrique du Nord et à tout le Proche-Orient.
  • Al-Jumhuriya est un média en ligne fondé en 2012 par un groupe d’universitaires syriens en exil. Il entend couvrir les événements en Syrie au travers d’investigations. Le site est en accès libre et publie un article par jour en arabe et en anglais.
  • Assafir Arabi a démarré ses activités en tant que revue en ligne du quotidien libanais Assafir Arabi. Il couvre le Proche-Orient et sa ligne éditoriale est caractérisée par des papiers de très bonne qualité sur des thèmes singuliers. Assafir publie deux articles par semaine, en arabe, anglais et français.
  • Babelmedpure player né en 2001 est le premier magazine en ligne des sociétés et des cultures méditerranéennes. Le site offre des contenus multilingues, en regards croisés, sur des thèmes transversaux aux deux rives de la Méditerranée : migrations, société civile, créations indépendantes, etc., avec une attention particulière portée aux problématiques de genre.
  • Mada Masr est un média en ligne égyptien fondé en 2013. Il couvre l’actualité égyptienne en arabe et en anglais. Le site a été bloqué en Égypte, mais il est accessible depuis l’étranger. C’est l’un des derniers médias indépendants qui n’a pas été suspendu par les autorités égyptiennes.
  • Maghreb émergent et Radio M sont des médias algériens travaillant ensemble au sein du groupe Interface médias. Maghreb émergent traite de l’actualité économique et politique de l’Algérie et du Maghreb. Radio M est la première webradio d’information généraliste abordant des sujets économiques, sociaux, politiques et culturels.
  • Mashallah News est un média en ligne basé à Beyrouth et fondé en 2010. L’équipe est composée de quatre rédacteurs en chef. Ils disposent d’un large réseau de contributeurs couvrant également l’Iran et la Turquie. Ce média propose des méthodes d’editing innovantes.
  • Nawaat est un blog tunisien fondé en 2004 et bloqué jusqu’en 2011. Il couvre l’actualité tunisienne au travers d’enquêtes sur des thèmes spécifiques : transition démocratique, transparence, la justice, les droits humains. Il est en français, arabe et anglais.

 

RETROUVER L’ARTICLE SUR LE SITE ORIENT XXI     

 

Vers une perte de leadership régional de l’Arabie saoudite ? ¦ Débat géopolitique

Vers une perte de leadership régional de l’Arabie saoudite ?

Face à l’Iran, force montante dans la région, l’Arabie Saoudite se sent lâchée par son allié américain, et esseulée. Regard sur les défis de ce pays richissime, sur les plans extérieur, intérieur et économique alors que les prix du pétrole sont au plus bas.

Invités :
Elisabeth Vandenheede, chercheur en Sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles.
Jacques Jocelyn Paul : « Arabie Saoudite. L’incontournable », Ed. Riveneuve.
Olivier Da Lage, rédacteur en Chef, RFI. « Géopolitique de l’Arabie Saoudite », Ed. Complexe.

Retrouvez l’émission sur RFI

La réaction du « monde musulman » en 23 illustrations sur Charlie

La réaction du « monde musulman » en 23 illustrations sur Charlie

Beaucoup attendaient la réaction du monde arabe avec impatience, notamment via la presse, face à l’attentat meurtrier qui a frappé Charlie Hebdo à Paris ce 7 janvier. Scènes de réjouissances ? Actes bien mérités ? Non. La majorité des illustrateurs et journaux du monde arabe s’indignent de cette atteinte à la liberté d’expression et aux droits humains, et ce même si Charlie Hebdo a usé de l’image du prophète pour dénoncer le fanatisme religieux.

Contrairement à ce que certains veulent faire croire pour alimenter la haine, notamment à l’aide de vidéos non-sourcées et d’amalgames odieux, le monde musulman est profondément indigné depuis l’étranger. A l’exception de quelques journaux conservateurs et des extrêmes aimés des caméras (aucun pays n’est épargné), les journalistes et dessinateurs répondent par des caricatures contre le fanatisme religieux. Voici une petit sélection de la manière dont ces médias ont décidé de représenter leur indignation. De quoi faire comprendre que les musulmans dignes d’intelligence ne cautionnent pas les atrocités ni les menaces des groupes djihadistes et autres fanatiques.  [suite de l’article……]

charlie-monde