Le Moyen-Orient : (Fin XIX-XXe siècle) – sous la direction de Leyla Dakhli

L’histoire contemporaine du Moyen-Orient, région dont les contours comme la dénomination sont forgés par des luttes de domination et des emprises coloniales, loin de se résumer à des affrontements géopolitiques et des découpages territoriaux, s’écrit à partir du dernier tiers du XIXe siècle au fil des réformes, des inventions et des révolutions. La période envisagée embrasse les transformations qui affectent deux Empires (ottoman et perse), les mouvements révolutionnaires qui secouent de nombreuses régions. Elle voit la constitution d’idéologies nationales (nationalisme arabe, turc, iranien, kurde, panislamisme, wahhabisme, sionisme), la transformation en profondeur des sociétés rurales et l’émergence de nouvelles citadinités. Les espaces s’en trouvent en conséquence modifiés (au fil des dominations, des proclamations nationales et des contestations), renommés, parcourus sur des modes renouvelés (sédentarisations, transformation des échanges, migrations et déplacements de populations). Des pays naissent, d’autres échouent à se constituer. Elle est secouée par des épisodes de très grande violence, des massacres confessionnels au génocide arménien, des guerres israélo-arabes puis israélo-palestiniennes à la guerre civile libanaise et à l’émergence de l’un des conflits les plus meurtriers du siècle dernier, la guerre Iran-Irak. Plus qu’une synthèse, cet ouvrage constitue un ensemble d’éclairages sur les sociétés, les lieux, les cultures, nourris du regard singulier des auteurs. Autant de moyens d’ouvrir des voies pour une lecture de notre présent.

Ma cuisine Marocaine – Bouchra Atita

Dans ce beau livre largement illustré vous attendent tajines, couscous, pastillas, salade d’oranges ou baklawa…

Bouchra, aux commandes du blog et de la chaîne YouTube Ma fleur d’oranger, qui compte déjà plus de 100 000 abonnés, vous invite à savourer sa cuisine authentique et familiale toute en authenticité inspirée de la tradition marocaine. Laissez-vous porter par les recettes de ce livre, accompagnées de pas-à-pas pour détailler la réalisation des gestes les plus techniques (briouates, cigares, pastilla, cornes de gazelle…).

Vous pourrez, par exemple, vous régaler de salade tatouka, de soupe Harira, de cigares au poulet, de coquelets farcis au couscous, d’un tajine d’agneau aux pruneaux et abricots secs, mais aussi de délicieux pains et brioches traditionnels ou de desserts tels que cornes de gazelles, raib aux fruits secs… accompagnés d’un thé à la menthe brûlant ; ou encore apprécier les recettes spéciales Ramadan.

Sommaire:
– Pains et entrées
– Tajines, couscous, pastillas & Co
– Desserts et boissons

3 minutes pour comprendre les 50 notions-clés de l’Islam – Malek Chebel

Depuis qu’il a fait irruption dans l’espace public occidental, l’islam n’a plus quitté les tribunes de journaux et les plateaux de télévision où il est questionné, scruté et jugé par une armée d’experts. Mais l’a-t-on pour autant bien compris ? Cet ouvrage de vulgarisation intelligente propose un déroulé historique et thématique de la civilisation musulmane : l’avènement de l’islam – le Coran, le Prophète – les différentes branches de l’islam – sunnisme, chiisme, soufisme, wahhabisme… – la science et les arts, le symbolisme, etc. Aucun aspect du monde musulman n’est mis de côté, car l’auteur a considéré que le tabou ou la censure sont contreproductifs. Sont donc traités avec la même rigueur et le même souci de précision l’art ou la science et certains sujets dérangeants, comme la violence religieuse…

Les questions que se posent les jeunes sur l’Islam – Hicham Abdel Gawad

Hicham Abdelgawad est professeur de religion islamique. Enseignant impliqué, ouvert et érudit, il a repris dans son livre les 50 questions les plus posées par ses élèves, âgés de 12 à 18 ans.

Ses réponses, son approche dynamique, respectueuse de tous, font de ce livre un grand espace de découverte et de dialogue pour musulmans et non musulmans.

Un livre facile d’accès, en phase avec les socles de compétences.

Pour être enfin libre: Mon combat pour les droits humains en Iran – Shirin Ebadi

Première musulmane à obtenir le prix Nobel de la paix en 2003, Shirin Ebadi, raconte son combat contre la République islamique iranienne, décidée à la réduire au silence, elle et ses proches.
Dès l’accession au pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad, en 2005, les événements s’accélèrent : téléphone mis sur écoute, agents secrets la suivant, proches harcelés, voire condamnés, comme sa sœur arrêtée pour des motifs inventés de toute pièce… Shirin Ebadi aurait pu croire qu’il s’agissait là d’un roman d’espionnage. C’était sa vie.
Quand, un jour de 2009, elle réalise que le gouvernement est prêt à tout pour lui prendre ce qu’elle a de plus cher, son mariage, ses amis, ses collègues, jusqu’à son prix Nobel, elle choisit l’exil.
Ne lui reste alors que ce dont elle s’est toujours servi avec audace : sa liberté d’expression et ses convictions. Un seul mot d’ordre : continuer coûte que coûte le combat pour que les droits de l’Homme soient enfin respectés en Iran. Ce témoignage est l’histoire de ce combat.

Chanson douce – Prix Goncourt 2016 / Leïla Slimani

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Le sabre d’Allah – Gilbert Sinoué

Voici près de quatorze siècles, un homme inspiré par une révélation céleste commença à parler dans une ville au milieu du désert. Quarante ans après sa mort, un empire né de ses mots s’étendait de l’Atlantique à l’Asie. Cet homme s’appelait Mohammed.
L’expansion musulmane ne fut pas uniquement religieuse, militaire et politique : elle s’est également manifestée sur le plan intellectuel et artistique et, à un moment de son histoire, l’islam a constitué un relais précieux entre la science antique et la Renaissance européenne. Mais, très rapidement, cet expansionnisme fulgurant s’est traduit par d’innombrables confl its internes, dont l’antagonisme entre chiites et sunnites est le plus connu. Les intérêts politiques ont fi nalement pris le pas sur la dimension religieuse de l’islam pour donner naissance au XXIe siècle à une excroissance monstrueuse appelée Daech.
Comment ? Pourquoi en est-on arrivé là ? Pour tenter de répondre à ces questions, sans doute est-il nécessaire de retourner au sable du désert…
Avec son incomparable talent de conteur, Gilbert Sinoué nous livre les clés indispensables pour mieux connaître et comprendre la deuxième religion du monde.

Jérusalem – Adonis

Personne ne sait plus rien, sauf le nom, Comme si les choses n’existaient que verbalement. L’écorce dévore la chair Et la poussière est l’autre nom du mystère. Des plus dures la misère de l’homme est dans tout cela : Il descend dans la bouteille du toi toi, Il remonte dans la fumée du à votre service à votre service. Et te voilà, Jérusalem-Urshalim, Glissant sur la glace du sens Et ton ciel avec diables et démons Errant sur les océans du langage.

Désorientale – Négar Djavadi

La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d’insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d’origine pour vivre libre. Mais dans la salle d’attente de l’unité de PMA de l’hôpital Cochin, d’un rendez-vous médical à l’autre, les djinns échappés du passé la rattrapent. Au fil de souvenirs entremêlés, dans une longue apostrophe au lecteur, elle déroule toute l’histoire de la famille Sadr. De ses pétulants ancêtres originaires du nord de la Perse jusqu’à ses parents, Darius et Sara, éternels opposants au régime en place ; celui du Shah jusqu’en 1979, puis celui de Khomeiny. Ce dernier épisode va les obliger à quitter définitivement l’Iran. La France vécue en exilés n’a rien à voir avec le pays mythifié par la bourgeoisie iranienne… Alors, jouant du flash-back ou du travelling avant, Kimîa convoque trois générations et une déesse du rock and roll au chevet de sa  » désorientalisation « . On y croise, entre autres, Siouxie, Woody Allen, Michel Foucault, des punks bruxellois et des persans aux yeux bleus, six oncles et un harem.

Désorientale – Négar Djavadi

La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d’insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d’origine pour vivre libre. Mais dans la salle d’attente de l’unité de PMA de l’hôpital Cochin, d’un rendez-vous médical à l’autre, les djinns échappés du passé la rattrapent. Au fil de souvenirs entremêlés, dans une longue apostrophe au lecteur, elle déroule toute l’histoire de la famille Sadr. De ses pétulants ancêtres originaires du nord de la Perse jusqu’à ses parents, Darius et Sara, éternels opposants au régime en place ; celui du Shah jusqu’en 1979, puis celui de Khomeiny. Ce dernier épisode va les obliger à quitter définitivement l’Iran. La France vécue en exilés n’a rien à voir avec le pays mythifié par la bourgeoisie iranienne… Alors, jouant du flash-back ou du travelling avant, Kimîa convoque trois générations et une déesse du rock and roll au chevet de sa ” désorientalisation “. On y croise, entre autres, Siouxie, Woody Allen, Michel Foucault, des punks bruxellois et des persans aux yeux bleus, six oncles et un harem.