Les Hiéroglyphes en 12 leçons / Amandine Marshall

« Eurêka ! » s’exclamait Champollion, le 14 septembre 1822, après avoir percé le mystère des hiéroglyphes grâce à la pierre de Rosette. Ces dessins, étranges et harmonieux, ont le don de nous fasciner encore aujourd’hui. Voici un guide efficace pour comprendre le système d’écriture hiéroglyphique et apprendre à déchiffrer dans les musées ou sur site des noms de dieux ou de pharaons. Grâce à des explications claires, des leçons accessibles au plus grand nombre ainsi que des exercices ludiques pour tester vos connaissances, partez, vous aussi, à la découverte de l’une des plus anciennes écritures du monde !

 

Prix : 9chf

Les Garçons de l’amour / Ghazi Rabihavi

Djamil est le fils unique de Hajji, riche propriétaire musulman de la région d’Abadan, père également de nombreuses filles. Le jeune homme jouit d’une formation scolaire, un privilège dans son milieu social, hérite du violon de son grand-père et caresse en secret le rêve de devenir danseur. Durant une fête de noces, il fait la connaissance de Nadji, dont il tombe follement amoureux. La vie des deux garçons, en butte à leur famille et à toute la société, bascule, en pleine révolution islamique, dans une errance de près de deux ans qui s’achève par un retour à la case départ, en pleine guerre entre l’Irak et l’Iran, et. . . à la prison. Postface de Christophe Balaÿ. Un très beau roman. La littérature, quand elle est ainsi juste et limpide, fait passer comme rien d’autre la réalité d’un pays. Et cela dans une douceur désarmée, une sincérité nue. Le Point. Une poignante histoire d’amour, de mort et d’exil. Le Monde des livres. Traduit du persan par Christophe Balaÿ.

 

Prix : 15chf

RetroActive / Ibrahim Moustafa

2054. Tarik est un fonctionnaire d’un genre particulier : son département utilise le voyage dans le temps pour modifier le passé et façonner le présent. Mais lorsque des anomalies se manifestent dans la ligne du temps, Tarik est chargé d’en découvrir la source. Avant cela, il lui faudra trouver comment s’échapper de la boucle temporelle dans laquelle il se retrouve piégé…

 

Prix : 30chf

Les Métèques / Denis Lachaud

Une famille marseillaise est un jour convoquée à la préfecture. Une enquête sur leurs origines familiales au vu de la modification de leur patronyme bien des années auparavant les place soudain dans une situation dramatique. Dès lors commence pour le fils aîné une longue cavale pour échapper aux purges mises en place par le gouvernement.

 

Prix : 12chf

Vénère -Etre une femme en colère dans un monde d’homme / Taous Merakchi

« Parce que je suis une femme, j’ai peur de sortir seule la nuit, de porter des vêtements qui me plaisent, d’exprimer mon opinion ou mes émotions. Ces peurs sont à l’origine d’une immense colère que j’essaie de contenir tant bien que mal. Cette colère, ça fait désormais trente-quatre ans que je vis avec et qu’elle me ronge les tripes, au point de se retourner régulièrement contre moi. Lassée d’être seule à en subir les conséquences, j’ai donc cherché à comprendre quels en étaient les origines et les éléments déclencheurs, afin de l’assainir et de la diriger non plus contre moi-même, mais contre ceux qui la méritent ». Taous Merakchi prend ici la parole pour toutes les femmes qui n’en peuvent plus d’avoir peur, de ne pas être prises au sérieux et de toujours devoir se justifier.

 

Prix : 31chf

Anthologie de la poésie palestinienne d’aujourd’hui

Un de ces jours j’arracherai la porte et me mettrai debout à sa place afin de m’interdire de sortir vers la fosse du monde Mazen Maarouf Cette anthologie pose un acte fort : réunir les plumes les plus prometteuses de la nouvelle poésie palestinienne, rompre le silence en redonnant une voix à celles et ceux qui vivent aujourd’hui dans la pénombre de l’impasse, presque invisibles, en tout cas inaudibles. S’y révèle un champ poétique entièrement renouvelé, espace sans limites où tout est encore possible : écrire, aimer, rêver, voyager loin, penser librement. « Jamais auparavant nous n’avions eu, venant de l’aire culturelle à laquelle ces femmes et hommes appartiennent, une poésie s’inscrivant avec autant de naturel dans ce qui se fait de plus pertinent, de plus percutant en matière de poésie contemporaine ». Abdellatif Laâbi Textes réunis par Yassin Adnan Choisis et traduits de l’arabe par Abdellatif Laâbi

 

Prix : 14chf

Une chambre en exil / Omar Youssef Souleimane

Un jeune réfugié syrien rêve de commencer une vie nouvelle en France, d’oublier un passé douloureux et de se sentir enfin à sa place. Une chambre à soi, est-ce un espoir illusoire pour un émigré ? Installé temporairement à Bobigny, ce qu’il voit, ce qu’il entend fait resurgir des bribes de ce qu’il a fui. Dans ce monde où se croisent d’éternels exilés, la complexité de leur rapport à la France se heurte au poids d’un islam radical. Attiré par sa voisine, Violette, jeune femme libre et volontaire qui le trouble, il se met à fréquenter un lieu dirigé par un imam politisé et doit affronter, en tant qu’Arabe, l’intensité de la banlieue et la nostalgie d’un pays natal qui n’existe plus. Politiques et victimes, dealers errants et fervents religieux, piliers de bar PMU et personnel de préfecture défilent dans le livre à travers les rencontres du narrateur, et son propre regard de Candide venu d’ailleurs.

 

Prix : 33chf

La poule et son cumin / Zineb Mekouar

 » Les deux enfants finissaient toujours par s’endormir main dans la main, l’une s’approchant trop près du rebord du matelas, l’autre le nez écrasé sur le pied du lit. Elles restaient ainsi une bonne partie de la nuit – les doigts entremêlés ». Deux jeunes femmes, deux destins, deux Maroc. Si une forte amitié lie dans l’enfance Kenza et Fatiha, la fille de sa nourrice, la réalité de la société marocaine les rattrape, peu à peu, dans sa sourde cruauté. Elles se retrouvent à Casablanca, fin 2011. Que s’est-il passé entre-temps ? Quelles trahisons les séparent ? Dans un pays qui punit l’avortement et interdit l’amour hors mariage, comment ces deux fillettes, issues de milieux opposés, ont grandi et sont devenues femmes ? Par les récits croisés de Kenza et Fatiha, Zineb Mekouar entremêle les destinées de deux héroïnes entre soumission et transgression. Dans cette grande fresque, leurs blessures et leurs drames épousent les clivages politiques et sociaux du Maroc contemporain. Intime et universel. « A travers cette histoire, Zineb Mekouar brosse un portrait rare de la société marocaine urbaine d’aujourd’hui ». Livres Hebdo

 

Prix : 34chf

60 ans après les accords d’Evian – Regards croisés sur une mémoire plurielle / Sarah Dekkiche & Hasni Abidi

Il y a soixante ans étaient signés les accords d’Evian qui ont mis fin à la guerre entre la France et l’Algérie et enclenché? le processus d’indépendance de l’Algérie après 132 ans de colonisation. Ce livre revient sur les coulisses des négociations et rend hommage à une laborieuse construction ayant mené à une percée diplomatique marquée par la primauté du droit, du compromis et de la liberté pour bâtir un avenir meilleur. Si le travail sur l’histoire, sur la compréhension des mécanismes coloniaux et sur la reconnaissance des faits est essentiel, il se révèle cependant insuffisant pour guérir les blessures et répondre aux quêtes identitaires que partagent l’ensemble des acteurs. Aujourd’hui, en tant qu’enfants et petits-enfants des accords d’Evian, il apparaît important d’aller au-delà en engageant des dialogues sereins entre les différents héritiers de cette Histoire. Ainsi, en rassemblant les récits d’une variété? porteurs de mémoire – témoins ou leurs proches, universitaires, journalistes et membres de la société civile affranchis de toute tutelle – cet ouvrage se veut une contribution à la construction d’une nouvelle relation autour d’un récit pluriel et apaisé.

Prix : 36chf

L’enfant multiple – Andrée Chedid

Tout courait vers le froid, vers la violence, vers la mort. Tout filait vers l’été, vers la paix, vers la vie. Tournant, tournoyant sans fin, le Manège poursuivait sa ronde. Fils d’un musulman d’Egypte et d’une chrétienne libanaise, petit-fils d’un troubadour, Omar-Jo est un enfant heureux. Mais il habite Beyrouth où, en 1987, les hommes se font la guerre. Un beau dimanche ensoleillé, devant la porte de sa maison… l’explosion. Assourdissante, meurtrière, elle lui arrache plus que la vie. Ses parents. Son bras. Pourtant, l’enfant qui quitte le Liban revendique l’espoir et l’imaginaire. A Paris, il rencontre Maxime, le forain au manège usé par le temps et la mélancolie de son propriétaire. Omar-Jo rendra alors toute leur magie aux chevaux de bois, comme il insufflera à Maxime la force nécessaire au rêve et au bonheur, à la jeunesse et à l’amour.

Prix : 5chf